Mon enfant dit des gros mots ! Astuces pour stopper les gros mots

Enfant-qui-dit-des-gros-mots

Stopper les gros mots de la bouche de votre enfant

Si votre enfant a tendance à répéter des mots tous aussi vulgaires les uns que les autres, il est probablement temps pour vous de réagir afin que de mauvaises habitudes ne s’installent et perdurent. Nous allons donc voir pour quelles raisons, votre enfant s’exprime ainsi et comment faire pour éviter que ce langage ne devienne un automatisme. Votre enfant dit des gros mots, je vous propose aujourd’hui des astuces pour stopper les gros mots. 

Sachez qu’il n’est jamais trop tard pour agir et pour tordre le cou à des actions qui ne sont pas encore des habitudes. Cependant, il sera peut-être nécessaire de vous remettre, vous-même, en question. Nos enfants apprennent en grande partie par mimétisme, il est important de regarder comment nous utilisons ces mots lorsque nous sommes en leur présence. Même si nos enfants sont dans la même pièce que nous, et que nous avons l’impression qu’ils ne nous écoutent pas, leurs petites oreilles restent attentives à nos paroles. 🙂

La compréhension est votre atout le plus précieux

La première étape est la compréhension. Les mots que votre enfant utilise n’ont pas forcément le même sens pour lui que pour vous. Et dans la plupart des situations, votre enfant ne cherche pas à vous tester et il ne le fait pas forcément exprès. Bien souvent, il n’a même pas conscience de ce qu’il dit. Il s’agit de mots qu’il entend apprend au quotidien durant son apprentissage de la langue. Cela passe du mot “maison”, câlin, “bisou”, “chocolat” au “putain”, “merde”, “fait chier”. Nous sommes d’accord, certains sont plus doux à entendre à l’oreille que d’autres. 🙂 

L’idée qu’il faut retenir, c’est que votre enfant est un vrai petit scientifique en herbe. Lorsqu’il utilise des mots et dans ce cas précis, des injures, il observe des réactions inhabituelles. Il ne comprend pas toujours votre réaction et a donc besoin d’expérimenter afin de comprendre le pourquoi du comment. La compréhension est souvent la base de l’évolution. Cela vaut pour les adultes mais est beaucoup plus impactant pour les enfants.

Votre enfant se demande pourquoi papa ou maman se fâche lorsque je dis tels mots et pourquoi ils ne se fâchent pas lorsque j’en emploie d’autres. Pourquoi ces mots “caca” “débile” entraînent-ils cette réaction ? Qu’est-ce qu’ils provoquent chez eux ? Et pourquoi est-ce que je me fais gronder lorsque je les dis, après tout, parler, c’est tout à fait normal. Du fait de leurs jeunes âges, prendre du recul est quelque chose d’extrêmement difficile voire impossible à faire. C’est alors à vous de prendre un certain recule pour expliquer les choses de la meilleure manière possible.

Enfant-qui-dit-des-gros-mots

Après la compréhension, place aux explications

Toutes ces questions ont naturellement besoin de réponses. L’idée est donc d’expliquer à votre enfant, le pourquoi du comment. De plus, tous les enfants ne sont pas identiques. Si certains se contenteront d’une simple explication, d’autres, quant à eux, auront besoin d’en savoir beaucoup plus et peuvent pousser leurs petites expériences plus loin. Ces derniers ont besoin de tester vos limites pour les comprendre, pour se sentir sécuriser dans votre cadre ferme et bienveillant.

Ils auront généralement besoin d’exemple concret et de voir les choses pour les comprendre. Il est donc primordial de les soutenir tout au long de cette démarche.

Il est important de comprendre que leurs cerveaux est en pleine construction. Des notions qui vous paraissent simples et évidentes peuvent leur paraître obscures et complexes. C’est pourquoi, il peut être pertinent, en plus de l’explication, d’accompagner l’enfant dans sa démarche.

Ecouter les incompréhensions de votre enfant afin d’éclaircir ses zones d’ombres. N’oubliez pas que comprendre profondément le sens des choses peut s’avérer assez long. Nous avons tous en tête une chose que nous avons comprise plusieurs jours après l’avoir entendu. Pour votre enfant, c’est la même chose. Prenez donc le temps qu’il faut. Je propose en fin d’articles des astuces pour aider votre enfant à décharger et à acquérir de nouvelles habitudes pour stopper les gros mots. 

De plus, il est important de dédramatiser cela. Le fait que votre enfant emploie des mots grossiers lors de son apprentissage ne fera pas forcément de lui quelqu’un de vulgaire ou de méchant. Cette inquiétude est la plus fréquente chez les parents que j’accompagne et c’était également m’a plus grande inquiétude quand mes enfants ont traversé cette période. Si vous lui expliquez les choses, votre enfant sera alors très largement capable de comprendre et de faire évoluer son langage dans le bon sens.

Je vous rassure, cette période n’est qu’une étape. Notre enfant grandit et les choses rentrent dans l’ordre. 🙂 


Cet article pourrait également vous intéresser : “Comment arrêter de répéter toujours la même chose ! 5 astuces”


Le spectacle est fini lorsque les spectateurs s’en vont

Il peut également être intéressant d’adopter une attitude plus passive. Comme le dit le dicton, le spectacle s’arrête quand les spectateurs s’en vont. Le fait de passer d’une réaction extrême à une absence de réaction désintéressera votre enfant et il cessera de lui-même, d’employer ces mots. 

De plus, réagir fortement voire violemment à ces propos vulgaires, poussera votre enfant à rentrer dans un rapport de force qui ne sera absolument pas productif. Il est important de comprendre que vos enfants calquent leurs comportements sur le vôtre. Vous êtes des guides et un repère pour votre enfant. C’est pourquoi, il va évoluer en vous prenant en exemple. Si vous vous mettez en colère pour que votre enfant cesse de dire ces mots, que vous le punissez, le gronder, voir criez, votre enfant va entrer dans un rapport de force. Soit par effet miroir, il va reproduire la colère qu’il reçoit. Soit il aura très peur et cessera de dire des gros mots mais il ne comprendra pas pourquoi et restera dans une incompréhension.

Les gros mots viennent-ils de l’intérieur ou de l’extérieur ?

Le dernier point à creuser est de trouver l’origine des injures. Si votre enfant les dit, c’est qu’il les a entendus. Mais ou ? Si ce mauvais langage vient de vous, alors il faudra également travailler à son éradication. Bien que cette « crise » ne soit que passagère, il est important pour vous et pour votre enfant de vous remettre également en question. Ainsi, si ce langage vient de vous, il conviendra de l’éliminer en présence de votre enfant. Les résultats seront très rapides.

Si ces injures viennent de l’extérieur, alors il sera bien plus difficile pour vous de les éradiquer. Cela vient probablement des camarades de vos enfants et ces interactions sont donc inévitables. Dans ce cas, il faut alors prendre le temps d’expliquer le sens des injures que votre enfant utilise. Généralement, les enfants ne mesurent pas non plus l’impact que peuvent avoir ces derniers sur des personnes sensibles par exemple. C’est pourquoi, il est important de parler de l’impact psychologique des mots.

Les enfants ont généralement bon cœur. S’ils comprennent que des mots peuvent blesser, alors, il est fort probable qu’ils arrêtent rapidement de les utiliser.

Des astuces pour faire stopper les gros mots : Tester et approuver par mes enfants et par les parents que j’accompagne 🙂

  • Votre enfant a le droit de dire tous les gros mots qu’il souhaite uniquement au toilette
  • Les gros mots servent parfois à attirer l’attention : prenez le avec le sourire et jouez en. Simulez un sifflement douloureux dans vos oreilles et dites “ouille ouille ouille”. Votre enfant va rigoler, puis continuez en tombant par terre d’effroi. Une maman racontait que son fils venait parfois vers elle en lui disant : “on joue aux gros mots qui te font tomber par terre ?”
  • Vous pouvez vous créer vos propres gros mots maison. 🙂 Prenez un temps pour les transformer avec votre enfant, comme tintin avec le fameux capitaine qui ont transformé les gros mots en “moulagofe, sapajoue”….
  • Vous pouvez parler également des mots cailloux et des mots moches, avec le super livre de Willerval : “les mots cailloux”. Cliquez ici pour plus de détails.
  • Prenez un temps avec votre enfant et demandez lui de vous dire tous les gros mots qu’il connait. (Attention, à vos oreilles, vous risquez d’être sacrément étonnée de ses connaissances 🙂 ). Laissez le déballer, puis dites lui, STOP, maintenant tu n’en dis plus. Recommencez cette expérience, une autre fois si besoin.
  • Achetez lui un “carnet secret” ou un “carnet à gros mots”, il aura le droit d’écrire tous les gros mots dans son carnet mais pas de les dire.
  • “Les minutes gros mots”. Mettez un timer et pendant par exemple 5 mn, votre enfant a le droit de dire tous les gros mots qu’il souhaite. Dans une pièce à part si c’est plus facile pour vous et s’il y a des petits frères et sœurs. Votre enfant peut les chanter, les crier……
  • Vous pouvez également créer un “coin gros mot”, un peu en retrait. Lorsque votre enfant veut dire des gros mots, il va dans cet endroit “secret” et exprime ses gros mots.
  • Les gros mots sont aussi une manière de décharger. Apparemment se serait bon pour le foie. :). Inventons, créons des astuces pour permettre à nos enfants de décharger tout en respectant chaque membre de la famille.

Toutes ces astuces permettent à nos enfants de décharger et d’apprendre de nouvelles façons d’expérimenter les gros mots.

Ces astuces ont été testées et approuvées par les parents que j’accompagne et également avec mes enfants. 🙂 

A chaque enfant sa solution. 🙂 Si vous avez d’autres astuces pour vivre le mieux possible cette période, partagez-les en commentaires. 

Ma sélection de livre pour enfant sur les gros mots (cliquez sur le titre pour plus de détails)

Les parents qui ont lu cet article, ont lu également : “Comment faire d’une colère de notre enfant un apprentissage ?”

Prenez soin de vous, de vos enfants et de votre couple.

Partagez vos expériences et vos réussites en commentaires. 🙂

Rejoignez la communauté des parents qui font de leur mieux sur ma chaîne YOU TUBE. Vous y trouverez des astuces, conseils et solutions pour avancer dans votre parentalité bienveillante avec 3 vidéos par semaine.

Pour que je puisse mieux vous connaitre, remplissez bilan personnalisé :), vous pouvez également me contacter ici.

Patricia, votre accompagnante parentale

 

Téléchargez vos guides offerts

Rejoignez les 2200 parents inscrits sur le blog et recevez gratuitement en complément une fiche outil complète pour comprendre et gérer les colères de votre enfant " et mon livre "Les 8 outils indispensables pour commencer ou retrouver une parentalité, sans cris ni punitions avec vos enfants."

Ces outils vous aideront à : 

  • Comprendre et gérer les colères de votre enfant
  • Commencer ou retrouver une parentalité sans cris ni punitions
  • Aider votre enfant à traverser ses émotions et grandir en confiance
  • Profiter de la joie de vivre au quotidien en famille
  • Rejoindre une communauté de parents heureux et épanouis 🙂

Politique de confidentialité : votre adresse e-mail ne sera jamais cédée ni revendue. Vous recevrez exclusivement des e-mails de Famille et Couple Heureux. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

6 Comments

  1. LOUIS

    Super article merci beaucoup je cherchais depuis longtemps des astuces pour que mon enfant arrête de dire des gros mots. Je m’abonne à votre chaîne Youtube et à votre Newsletter pour pouvoir vous suivre. Pouvez-vous faire s’il vous plaît une vidéo sur mon enfant ne finit pas son assiette car c’est vraiment un problème chez nous et je lui crie beaucoup dessus dans ces cas-là

    1. Patricia Marie-Angelique

      Merci Louis pour ce retour et pour votre soutien. C’est drôle une maman, m’a posé la même question sur les repas avec son fils. Et j’ai fait une vidéo sur ce thème aujourd’hui sur ma chaine You Tube : famille et couple heureux.
      Je vous met le lien direct pour la vidéos :
      https://www.youtube.com/watch?v=cN-D54XZWm4&t=1s
      Si vous avez d’autres questions, je reste à votre écoute.

  2. Tatiana de Panda Productif

    Article très intéressant ! Ça me semble important de laisser les enfants s’exprimer mais c’est vrai qu’on n’a pas forcément envie de les entendre balancer des gros mots à répétition 😉 ! Nous on avait beaucoup utiliser la technique du remplacement avec nos filles : “putain” est devenu “punaise” ou “purée” et on utilise beaucoup “bon sang” !!

    1. Patricia Marie-Angelique

      Merci Tatiana pour ce retour. La technique du remplacement est une technique très efficace, je l’ai utilisé de nombreuses fois et j’en parle également dans l’article. “Purée” à la place de “putain” est beaucoup plus agréable à entendre, je suis bien d’accord avec vous. ????

  3. Nicolas

    Très bon article ! Du sujet, aux illustrations en passant par les conseils éclairés : c’est top ! Merci Patricia ! Ton vécu et ta pédagogie semblent tes armes redoutables ????

    1. Patricia Marie-Angelique

      Merci Nicolas pour ce retour. Avec grand plaisir. ????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *