Comment faire lorsque mon bébé pleure la nuit ?

Comment réconforter et apaiser votre bébé lorsqu’il pleure, qu’il est contrarié ou qu’il souffre de coliques

Les pleurs du nourrisson sont difficiles à entendre surtout lorsqu’ils sont incessants. Cela peut vous inquiéter et vous craignez que quelque chose ne va pas chez votre enfant. Vous est-il déjà arrivé de perdre votre sang-froid ?  de vous dire que vos compétences parentales ne sont pas à la hauteur de votre travail ou que vous n’ayez jamais de contact agréable avec votre bébé ? Mais vous pouvez le gérer ! Apprendre les bonnes techniques peut aider à calmer votre bébé contrarié,  ou souffrant de coliques, tout en vous permettant de rester calme et attentionné.

Comment faire lorsque mon bébé pleure la nuit et n’arrive pas à se calmer ?

Pourquoi les bébés pleurent?

Les bébés pleurent pour de nombreuses raisons, et les pleurs sont le principal moyen de communication des bébés. C’est la façon dont ils attirent votre attention et expriment leurs besoins. Au début, il peut être difficile d’interpréter les différents pleurs de votre bébé, mais plus vous passerez de temps à écouter, plus vous serez en mesure de reconnaître et de répondre aux besoins spécifiques de votre enfant.

Les raisons communes des bébés qui pleurent sont généralement :

La somnolence ou la fatigue

La couche mouillée ou sale

La faim

La sursimulation du bruit ou de l’activité

Les coliques, le reflux acide ou les allergies alimentaires

La douleur

Des gaz

L’Anxiété ou une peur encore inconnue

Les bébés pleurent pour communiquer et continueront à pleurer ou à montrer qu’ils sont bouleversés jusqu’à ce qu’un de ses parents réponde à ses besoins. Certains bébés, au lieu de pleurer, se fâchent, se referment et ne montrent aucune émotion. Si vous y réfléchissez, vous en connaissez probablement plus d’un adulte qui agit de la même façon aux difficultés. Un bébé qui ne répond pas peut sembler un bébé facile, car il parait calme et agréable. Un bébé trop calme, peut démontrer aussi que quelque chose ne va pas. Faites-vous confiance, si quelque chose vous inquiète prenez rendez-vous avec votre pédiatre.

Devant votre bébé qui pleure sans cesse, il est possible de sentir frustrés ou en colère.

Il n’y a pas deux bébés semblables, cette réalité peut être pourtant difficile à vivre lorsque vous entendez d’autres parents dire à quel point leur bébé est facile ou à quel point leur nouveau-né dort paisiblement toute la nuit. Essayez d’éviter les comparaisons et les attentes spécifiques, car elles peuvent créer des sentiments négatifs, en particulier si vous avez un bébé qui pleure beaucoup. Accordez-vous une pause si vous éprouvez des sentiments inattendus. Cela peut prendre un peu de temps pour être synchronisé avec votre bébé, mais le travail supplémentaire en vaudra la peine!

Pour les situations stressantes — lorsque votre bébé n’arrête pas de pleurer, lorsque vous vous sentez frustré, fatigué et en colère — vous devez développer des stratégies pour prendre soin de vous.

Dormez dès que vous le pouvez la journée. Demandez de l’aide à votre conjoint(e), vos parents, une amie, une sœur, pour prendre le relais dès que cela est possible pour dormir ne serait-ce qu’une heure la journée. Prenez un bain, en journée ou en soirée. Toutes les activités qui vous détendent sont les bienvenues.

Lorsque vous êtes calme et concentré, vous serez plus en mesure de comprendre ce qui se passe avec votre enfant et d’apaiser ses pleurs.

Reconnaissez vos limites

Faites attention aux signes avant-coureurs internes lorsque vous vous sentez dépassé. Plus tôt vous repérez vos limites personnelles, plus il est facile de planifier à l’avance : aide supplémentaire, pause, excursion à l’extérieur ou discussion d’encouragement rapide d’un ami ou d’un être cher. Ces petites étapes de préparation vous aideront à adopter le meilleur état d’esprit possible pour prendre soin de votre bébé.

Rappelez-vous que le temps est de votre côté. Pour la plupart des bébés, les pleurs soutenus durent six semaines, puis s’atténuent progressivement. Il y a une fin aux pleurs à l’horizon. 🙂 

Cherchez de l’aide

Si vous le pouvez, demandez de l’aide pendant les moments les plus difficiles de la journée. Dites oui lorsque vos proches proposent de vous aider pour les tâches ménagères, les repas… Trouvez un groupe de maman à qui parler et sortez de la maison quand vous le pouvez. Le fait de savoir que vous avez de l’aide à proximité peut faire une grande différence.

Si vous sentez que vous avez besoin de soutien, d’écoute, de poser des questions, de trouver des réponses à vos interrogations, prenez contact avec moi. Cliquez ici pour voir le détail de mes accompagnements

Vous n’êtes pas obligé d’être parfaite

La parentalité n’est pas une question de perfection. Il serait impossible d’être pleinement présente et attentive à un bébé, en particulier un bébé en pleurs, 24 heures par jour. Les experts estiment que répondre aux besoins de votre enfant au moins un tiers du temps est suffisant pour maintenir une relation saine et un attachement sûr. Ne vous inquiétez pas pour que tout soit parfait tout le temps. Au lieu de cela, essayez de vous détendre et de profiter des moments où votre bébé ne pleure pas.

Faites attention aux signaux de votre bébé

Le monde entier vient à votre bébé par ses sens, et chaque bébé a des besoins sensoriels différents, ce qui explique pourquoi un bébé pourrait aimer être pris dans les bras et un autre pas; ou un bébé pleurera à cause d’une couche mouillée et un autre l’ignorera et continuera à jouer avec bonheur.

Changements d’humeur

Les changements d’humeur de votre bébé semblent-ils coïncider avec les changements d’environnement, l’heure de la journée, la nourriture ou la sieste? Par exemple, si votre bébé est grincheux en fin de matinée, observez s’il envoie des signaux, comme un bâillement isolé ou un frottement des yeux.

Les bébés envoient souvent des signaux que nous, adultes, ne remarquons tout simplement pas. Votre bébé pourrait être surexcité s’il y avait trop de monde ou s’il était particulièrement contrarié par les changements d’horaire.

Différences dans les pleurs de votre bébé – Au début, tous les pleurs sonneront de la même façon, mais peu à peu, vous entendrez à quel point le cri «j’ai faim» est très différent du cri «j’en ai marre». Notez le niveau de bruit, la hauteur et l’intensité du cri, ainsi que le langage corporel et les expressions faciales de votre bébé. Le dos voûté, le visage pincé, les yeux bien fermés pour masquer la lumière, les poings levés, le frottement des yeux, un mouvement hyperactif ou frénétique – tous ces signes indiquent quelque chose de spécifique à propos de l’état émotionnel et physique de votre bébé.

Les recommandations du Dr. Harvey Karp pour apaiser un bébé qui pleure

Le pédiatre Harvey Karp recommande aux parents de recréer l’environnement utérin et d’activer le réflexe calmant de votre bébé.

Emmailloter. Enveloppez votre bébé dans une couverture pour qu’il se sente en sécurité.

Position latérale ou abdominale. Tenez votre bébé afin qu’il soit couché sur le côté ou sur le ventre.

Créez un «bruit blanc» qui supprime d’autres bruits: lancez l’aspirateur, le sèche-cheveux, le ventilateur ou le sèche-linge. S’il est tard, ne réveillez pas les voisins. Il est possible de mettre des bruits blancs avec votre téléphone portable. J’utilise l’application « Relaxio » qui est gratuite, c’est très efficace.

Balançant. Créez un mouvement rythmique de toute sorte. Par exemple, emmenez votre bébé faire un tour dans la poussette ou le mettre sur une balancelle pour bébé.

Succion. Laissez le bébé sucer quelque chose, comme une tétine. De nombreux bébés ont un besoin très fort de téter.

Évaluez votre propre état émotionnel

Lorsque votre bébé pleure pendant des heures, il est naturel de se sentir responsable. Souvent, cependant, vous blâmer peut nuire à votre capacité à être calme, présent et à l’écoute de votre bébé. La relation avec votre bébé est un partage. Vos émotions vont donc changer le comportement de votre bébé. Si vous vous sentez dépassé, déprimé, en colère, anxieux ou détaché, votre bébé peut avoir du mal à se calmer. Dans ce cas, passez le relai si cela est possible, respirez, bougez puis revenez. Vous serez apaisé, votre bébé le sentira et se calera au rythme de votre respiration.

Comment calmer votre bébé 

Rappelez-vous que votre bébé a des sentiments. Les bébés sont des êtres émotionnels et éprouvent des sentiments de bonheur, de tristesse, de joie et de colère dès le premier instant de leur vie. Si, pour une raison quelconque, vous avez du mal à réagir face à votre bébé, votre enfant captera ces signaux. Comment vous sentiriez-vous si votre conjoint ou vos parents ne réagissaient pas à vos signaux que vous tentiez de communiquer? Le fait de penser que votre bébé a une personnalité unique peut être plus facile à comprendre pour  répondre à ses pleurs.

Choisissez des techniques de «repos»

Tout en marchant avec votre bébé dans les bras : Des stratégies telles que compter jusqu’à dix, sortir dehors, prendre de grandes respirations, coucher votre bébé et marcher dans la maison pendant une minute peuvent toutes vous aider à garder un état d’esprit calme.

Trouvez un mantra

Un mantra est un son, un mot ou une phrase, souvent répété pour apporter réconfort et inspiration. De toute façon, avec un bébé qui pleure, vous pouvez vous retrouver à parler fort et un mantra peut vous aider à garder perspective, confort et énergie. Quelques exemples pourraient être: “Je respire calmement”, “C’est dur, mais faisable” et “Tout ira bien”.

Votre bébé peut avoir un besoin de présence, de se défouler, de contact. Pensez en terme de besoin. Validez son besoin permet de désamorcer une situation, l’enfant se sent compris et il sent que sa demande est légitime, dès le plus jeune âge.

Quel est  son besoin, sa demande et comment pourrais-je y répondre au mieux ?

En faisant cela, vous vous mettez à « sa hauteur » et vous changez de regard : que ressent-il à l’intérieur ?

Certains parents que j’accompagne se sont sentis rassurés en complétant leurs connaissances par des livres sur le développement de l’enfant. Pour mieux comprendre ce qui se passe pour leur bébé à chaque âge. Ce qui se met en place dans son corps au niveau hormonal, dans sa tête. Ce socle de connaissances les rassurait dans une situation qui leur échappait.

Ils pouvaient alors se demander : qu’est-il en train de se passer, comment je peux réagir, en lien avec ce qu’il vit à l’intérieur ?

En se reconnectant aux besoins de son enfant, on se reconnecte à ses propres besoins pour savoir ce que l’on veut vraiment. Parlez de ce que vous ressentez, de vos propres besoins avec votre conjoint(e), vos proches.

Reconnaître et gérer les coliques

La colique est un terme général utilisé pour les bébés qui pleurent plus de trois heures par jour pendant plus de trois jours par semaine. Un bébé souffrant de coliques pleurera souvent de manière inconsolable malgré toutes ses tentatives pour réconforter et apaiser. La cause des coliques, qui touche un bébé sur cinq, n’est pas claire. Certains experts pensent que les coliques pourraient être liées au développement du système intestinal du nourrisson, lié au reflux acide (GERD) ou aux allergies alimentaires.

A quoi ressemble la colique

Les parents de bébés souffrant de coliques disent souvent que les bébés ont l’air fâché, ont mal, sont rouges et poussent sans succès. Autres caractéristiques d’un bébé souffrant de coliques:

Plus de pleurs, qui peuvent être très aigus.

Des pleurs soudains, partant de nulle part et sans raison apparente

Corps rigide ou raide, souvent avec les poings serrés

Les jambes et le ventre pliés peuvent être durs

Moment de la colique

Les coliques commencent souvent deux semaines après la date prévue de l’accouchement, atteignent un pic environ six semaines après la date prévue et se terminent généralement à l’âge de 12-14 semaines (ou quatre mois après la date prévue). Les pleurs de votre bébé peuvent diminuer progressivement au-delà de la semaine des six semaines, ou bien un jour, votre bébé pourrait tout simplement arrêter complètement de pleurer. Cela peut sembler interminable et insupportable tant que vous y êtes, mais cela va finir.

Que faire contre les coliques?

Certains pédiatres recommandent des gouttes pour apaiser ou de l’eau. Certains médecins diront souvent aux parents de «simplement patienter», car les coliques ne sont pas nocives et disparaissent d’elles-mêmes. Bien sûr, au milieu de tous ces pleurs, avoir quelqu’un qui vous dis de “patienter” peut sembler impossible à envisager. Pour réussir, vous devrez développer d’excellentes stratégies de soins personnels et obtenir du soutien.

Concentrez-vous sur un jour à la fois (cochez les jours sur un calendrier si cela vous aide).

Demandez à votre médecin d’examiner les possibilités d’allergies ou de reflux acide (RGO) auxquelles il est possible de remédier. Si vous allaitez, vous pouvez essayer d’ajuster votre régime alimentaire pour voir s’il affecte les pleurs de votre bébé.

Les périodes de pleurs incessants de nos bébés sont très difficiles à vivre, comme je vous l’ai proposé à plusieurs reprises dans cet article :

Demandez de l’aide – le soutien de votre conjoint, de votre famille, de vos amis, d’une baby-sitter ou d’une nounou est essentiel pour passer à travers les premiers mois de la vie de votre bébé. Je reste à votre disposition. 

Les personnes qui ont lu cet article, ont lu également : Pourquoi est-il important de guérir son enfance !

Patricia

0 comments
1 like
Article précédent : Comment faire lorsque mon enfant fait une colère ?

Articles similaires

Laissez moi un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui suis-je ?
Patricia

Bienvenue sur ce Blog .
Je suis l’heureuse maman de 2 enfants qui me font grandir et évoluer chaque jour. Sur ce blog, je partage mes découvertes et mes expériences à travers les familles et couples que j’accompagne. La Parentalité Bienveillante ainsi que la Communication Non Violente ont changé le quotidien de nombreuses familles et j’espère qu’elles changeront aussi le vôtre.
Patricia.
En savoir plus

Et retrouvez moi sur ma chaine You-tube

Derniers articles
Derniers commentaires
Articles les plus likés