Étiquettes : arrêtons de juger nos enfants !

Vous pensez que votre caractère est joyeux, colérique, timide ? Vous seriez un vrai casse-cou, qui fonce sans réfléchir ? Vous auriez deux mains gauches ? Vous pensez être comme ceci ou comme cela. Et d’aussi loin que vous vous rappelez, cela a toujours été comme ça. Et bien sûr, personne ne change vraiment vous savez, donc vous serez évidemment comme ça jusque dans votre grand âge.

Ou alors… Cette idée persistante sur votre caractère a peut-être une vraie explication : enfant, on vous a répété que vous étiez comme ceci ou comme cela. “Tu es trop turbulent, arrête de courir partout !”, “Attention, tu casses tout”, “Moi je n’étais pas bon en français à l’école, tu dois être pareil…”, “Les garçons, c’est fort, ça ne pleure pas !”… Des exemples, il y en a à la pelle. En clair, on vous a donné une étiquette.

C’est pourquoi, je vous propose cet article : étiquettes : arrêtons de juger nos enfants !

Une prison dans la tête

Dans ce cas précis, même si l’étiquette est bienveillante et met en avant un trait de caractère agréable, l’identité de la personne est “prise en otage”. Et l’individu en question modifie son comportement, sans en être conscient, pour “devenir” cette image qu’on lui a associée. L’enfant, puis l’adulte qu’il devient, est en quelque sorte prisonnier de cette étiquette collée.

Pour éviter d’en arriver là, il faudrait éviter, au quotidien, de porter un jugement sur nos enfants. Il faudrait plutôt mettre en avant leurs comportements ponctuels. Ainsi, on serait plus à même de montrer les actes positifs, les choses qui donnent lieu d’espérer concernant la suite.

Si votre enfant par exemple mange régulièrement en mettant de la nourriture un peu partout. Si au cours d’un repas, il a réussi à manger proprement. Dites lui : “tu as vu, tu as terminé de manger et c’est propre, c’est vraiment super, tu manges de mieux en mieux….” Dans son cerveau, la remarque positive, l’aidera la prochaine fois à se focaliser inconsciemment sur le fait de manger proprement. Les résultats seront rapide, vous verrez, votre enfant mangera de plus en plus proprement. 🙂

Comprendre sans juger, stop aux étiquettes

Si votre enfant est bougon, plutôt que le lui faire remarquer plusieurs fois, cherchez à comprendre ce qui le tracasse et le fait râler. Est-il insatisfait ? Y a-t-il un problème récurrent dont il faut tenir compte. Remettez de l’empathie au coeur de votre relation plutôt qu’un jugement. Essayez de comprendre plutôt que d’enfermer l’enfant dans une image.

S’il a un trait de caractère comme ceci ou cela, c’est qu’il y a sûrement une raison.

C’est vrai que faire appel à votre empathie demande de la patience. Cependant, le temps consacré à changer votre mode de fonctionnement renforce votre lien avec votre enfant. 

Si vous cherchez de nouveaux outils de parentalité, de nouvelles façons d’aborder les choses, de les comprendre, de comprendre le comportement de votre enfant et d’apporter des réponses adaptées. Prenez contact avec moi. Bien souvent en 2-3 séances, les changements sont conséquents. La vie de famille beaucoup plus épanouie, avec moins de cris, de punitions, de culpabilité et une relation de meilleure qualité avec vos enfants pour retrouver de la joie et de l’apaisement. 

Les parents qui ont lu cet article, ont lu également : “4 jeux pour aider votre enfant à développer sa confiance en lui”

Patricia 

0 comments
0 likes
Article précédent : Le carnet des émotions de Max et LiliArticle suivant : Comment éviter que les trajets en voiture avec nos enfants soient un enfer ?

Articles similaires

Laissez moi un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui suis-je ?
Patricia

Bienvenue sur ce Blog .
Je suis l’heureuse maman de 2 enfants qui me font grandir et évoluer chaque jour. Sur ce blog, je partage mes découvertes et mes expériences à travers les familles et couples que j’accompagne. La Parentalité Bienveillante ainsi que la Communication Non Violente ont changé le quotidien de nombreuses familles et j’espère qu’elles changeront aussi le vôtre.
Patricia.
En savoir plus

Et retrouvez moi sur ma chaine You-tube

Derniers articles
Derniers commentaires
Articles les plus likés