La sanction, obligatoire avec nos ados ?

L’adolescence est une période difficile durant laquelle l’adolescent s’affirme en tant qu’individu, il impose ses convictions, parfois de façon excessive, et a un besoin profond d’attention. Cela se manifeste souvent par l’entrée en confit avec ses proches. C’est pourquoi il faut faire preuve de psychologie et ne pas prendre au mot chacune de ses paroles qui peuvent parfois être méchante et injustifiée. Trouver ses propres repères passent par la destruction des anciens. Votre adolescent se construit pour devenir un individu indépendant. Tenez bon en maintenant les règles fondamentales de son environnement pour que cela ne parte pas dans tous les sens. En cas de non-respect de celles-ci, il est important de réagir.

Parfois, la sanction est le seul et unique moyen de faire respecter ces règles. La sanction est-elle obligatoire avec nos ados ? Bien que cela ne soit pas toujours plaisant, il est nécessaire de sanctionner l’adolescent afin d’éviter une récidive mais aussi, et surtout, ne pas perdre sa crédibilité. Néanmoins, pour limiter son usage, il faut prendre en compte un certain nombre de paramètres ainsi qu’adapter les règles tout en essayant de faire passer le message escompté. c

 

La sanction, toujours évitable ?

Vivre en société s’apprend d’abord dans le cadre familial. C’est aussi le rôle parental d’y préparer cet adulte en devenir. Il ne faut donc pas céder, même si cela doit créer un conflit. Néanmoins, il faut adapter les règles à l’enfant, à son évolution et trouver des compromis plutôt que de sanctionner de façon systématique. De plus, cela aura un effet contre-productif ce qui donnera moins de poids à vos sanctions si elles sont véritablement justifiées. L’éducation n’est donc pas synonymes de sanctions, loin de là.

La violence n’est, bien entendu, pas une sanction acceptable. En effet, elle stoppera le problème momentanément mais engendrera de l’agressivité dans le climat familial ce qui est à éviter à tout prix. Une réponse violente illustrera votre impuissance face à un problème. Elle sera tout aussi inefficace que l’absence de sanction.

Nos adolescents nous poussent parfois dans nos retranchements.

Si vous avez :

  • dit des mots qui ont dépassé votre pensée
  • dit des mots que vous regrettez
  • frappé votre enfant

Il est toujours possible d’arranger la situation.

Allez voir votre enfant et si cela est possible pour vous, excusez-vous. (C’est bien sûr une décision personnelle, qui concerne les valeurs de chacun). Vous lui montrerez ainsi l’exemple. Dites-lui que les mots ont dépassé vos pensées. Que vous étiez en colère. Que les insultes et les coups ne sont pas tolérés dans votre famille. Rappelez que ces règles qui fondent les valeurs de votre famille doivent être respectées par tous. Être capable de s’excuser peut montrer à l’enfant que les erreurs font partie de l’apprentissage et qu’il est important de les reconnaître. Pourtant, il ne s’agit pas que les excuses soient systématiques et vous culpabilisent.

Si c’est votre enfant qui est allé trop loin. S’il vous a déjà entendu vous excuser, cela sera plus naturel pour lui de le faire. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez lui dire ce dont vous avez besoin. Rappelez lui les règles et les valeurs de votre famille. Dites-lui qu’il a le droit de s’exprimer et de dire son mécontentement mais que les insultes et les coups sont interdits dans votre famille. Vous le respectez et vous avez tout autant besoin de respect.

La colère de notre adolescent fait ressurgir notre propre colère.

Cette colère qui sommeille en nous et parfois devient incontrôlable. Cela nous projette dans notre propre enfance et adolescence.

Si vous vous sentez démuni, submerger, que vous déchargez votre colère sur votre adolescent, contactez moi et nous trouverons ensemble une solution.

Pour pouvoir comprendre et supporter certains comportements de nos enfants, il faut tout d’abord se sentir bien soi-même. Avoir régler ses propres problèmes liés avec son passé.

Pour parvenir à faire respecter les règles que vous avez instauré, il faut donc tâcher de les faire comprendre et de les appliquer quotidiennement. Cependant, instaurer des règles ne signifient pas qu’elles sont inflexibles et irrévocables. Les parents ont une part importante de responsabilité quant à l’application des règles mais aussi leur transgression. En effet, de façon exceptionnelle vous pouvez vous-même organiser une entorse au règlement afin de laisser momentanément plus de libertés à votre enfant. Cela permet de lui montrer que vous lui faites confiance et que lorsque les conditions le permettent, vous le laissé agir comme bon lui semble (ou presque).

 

parent qui parle avec son adolescent 

Les messages à faire passer

Prendre conscience de l’erreur commise est le meilleur moyen d’éviter qu’elle se reproduise. Il faut mesurer l’importance de celle-ci et considérer l’impact que cela a sur son environnement. Les sanctions ne passent pas forcément par la privation de sortie ou d’objets mais plutôt par une prise de conscience et une réaction appropriée. Priver de sortie un adolescent, ne lui fera en aucun cas comprendre pourquoi il est important de bien travailler à l’école. Une discussion constructive sera bien plus efficace et finira par porter ses fruits. Là encore, la persévérance est la clé du succès.

L’accompagnement

Dans le cas des difficultés scolaires ou d’un comportement agité, la punition n’aura pour effet que de renforcer ce qui perturbe l’adolescent. Les résultats ne seront pas vraiment satisfaisant. Essayez de comprendre ce qui le mène à agir comme cela, et décelez les potentiels problèmes qu’il pourrait avoir. Une fois, les difficultés mises en lumière, il faudra l’accompagner et créer un environnement dans lequel il se sentira bien et considéré. Par exemple, s’il refuse d’aller en cours, plutôt que de l’obliger, tâcher de comprendre. Il en est de même pour les résultats scolaires. Si vous constatez une baisse, une sanction radicale n’y changera rien si cela provient d’un décrochage.

Les adolescents ont des périodes où ils sont très secrets. Parler avec lui pour savoir s’il pourrait être harcelé à l’école. Le harcèlement à l’école est une cause fréquente de décrochage. La deuxième grande cause de décrochage à l’école est l’ennui. De nombreux enfants non détectés HPI par exemple, décrochent et ne travaillent plus. Dans les deux cas, votre adolescent peut avoir un comportement provocateur alors qu’il est en réalité complètement perdu.

Les excuses

Parfois les mots sont plus efficaces que les actes et ils aident à prendre conscience de la gravité de ce qui a été commis. Demander à votre adolescent de présenter des excuses. Cela le fera réfléchir sur ce qu’il vient de faire et sur la portée de ses actes. Pas toujours évident. Les excuses l’obligent à mettre de côté sa fierté et à affronter la personne qui a subi son mauvais comportement. C’est aussi une façon de gagner en maturité en reconnaissant ses torts. Bien que cela ne soit pas une partie de plaisir pour les parents ou l’adolescent. Présenter des excuses et discuter du tort causer permet d’une part de mieux l’accepter et d’autre part de ne pas laisser planer un climat tendu dans l’environnement familial. Il n’y a rien de pire que les non-dits.

Comme je vous le disais plus haut, si votre adolescent vous a déjà entendu vous excuser, cela sera plus naturel pour lui.

Bien sûr, cela ne veut pas dire, que les excuses permettent de recommencer un mauvais comportement. Cela doit rester exceptionnel.

La réparation

Bien que votre maison soit aussi la sienne et ce d’une façon incontestable, ce n’est pas une raison pour casser sans réparer. Bien sûr, la casse involontaire d’une assiette ne sera pas un motif de réparation. Mais si un objet de valeur est détruit parce qu’il n’y faisait tout simplement pas attention, il se doit de le réparer ou de le remplacer. Cela apprend à respecter le matériel commun mais aussi celui des autres.

En grandissant, particulièrement à l’adolescence, les sanctions doivent être porteuses d’un message et ne pas faire naître un sentiment d’injustice. Une punition démesurée entrainera naturellement une réaction démesurée. La sanction ne doit pas être synonyme de restriction mais plutôt de discussions et de réparation.

Maman d’un ado, je sais comme cette période peut-être difficile pour nous, autant que pour nos ados. Prenez du temps pour vous, et vous serez plus disponible psychologiquement et physiquement. Votre enfant est en pleine transformation physique et psychique. Cela ne change pas les choses, mais garder à l’esprit que le comportement de notre ado est en rapport avec sa transformation et son développement et non contre nous. Cela permet de rester à son écoute et de se protéger soi.

Partagez en commentaire vos expériences avec vos adolescents et vos idées pour apaiser les situations et les conflits.

Prenez soin de vous.

Les personnes qui ont lu cet article, ont lu également : “Adolescence, insolence et provocation : comment réagir ?”

Patricia

2 comments
1 like
Article précédent : Les 3 livres à lire de toute urgence !Article suivant : Quel est l’impact de nos habitudes sur le cerveau de notre enfant ?

Articles similaires

Commentaires

  • Béatrice

    janvier 23, 2019 at 18 h 49 min
    Répondre

    Merci pour cet article, cela me rassure de savoir que nous pouvons revenir en arrière lorsque nous avons perdu notre contrôle.

    • Patricia Marie-Angelique
      to Béatrice

      février 13, 2019 at 10 h 22 min
      Répondre

      Avec plaisir Béatrice, le retour est toujours possible, parfois cela est difficile pour certains parents et dans ce cas, ne pas hésiter à demander de l'aide à un professionnel.

Laissez moi un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui suis-je ?
Patricia

Bienvenue sur ce Blog .
Je suis l’heureuse maman de 2 enfants qui me font grandir et évoluer chaque jour. Sur ce blog, je partage mes découvertes et mes expériences à travers les familles et couples que j’accompagne. La Parentalité Bienveillante ainsi que la Communication Non Violente ont changé le quotidien de nombreuses familles et j’espère qu’elles changeront aussi le vôtre.
Patricia.
En savoir plus

Et retrouvez moi sur ma chaine You-tube

Derniers articles
Derniers commentaires
Articles les plus likés