Mon enfant ne veut pas se mettre à table, comment dépasser les difficultés

Votre enfant a du mal à venir se mettre à table à temps, quand vous l’appelez

Comment faire pour éviter que le début des repas devienne une crise ? Il est important de comprendre pourquoi ce schéma s’est mis en place. “Mon enfant ne veut pas se mettre à table : dépasser les difficultés.”

Vous avez appelé votre fils ou votre fille car c’est l’heure de passer à table. Tout le monde est là, sauf lui. Depuis quelques temps, cette étape est de plus en plus difficile et il rechigne à venir manger. Pourquoi ?

Pour comprendre, il faut déconstruire le schéma qui s’est mis en place.

Déjà, pour le faire venir, ne criez pas à travers la maison. Venez plutôt le chercher en personne et si possible en établissant un contact physique. Cela favorise l’entente entre vous et ainsi vous verrez s’il vous a bien entendu. En plus, le fait de vous suivre constitue un passage entre ce qu’il faisait et la table.

Il faut tenter de comprendre pourquoi ce passage à table est délicat pour votre enfant et qu’il vous répond non quand il s’agit de venir manger.
  • Il lui est peut être difficile d’arrêter l’activité en cours ? Solution possible : instaurer ensemble des symboles du temps (un minuteur qui fait ding quand c’est l’heure) ou une forme de compte à rebours (vous l’avertissez 15 minutes avant, puis 5 minutes avant, etc.)
  • A-t-il faim ? Il est tout à fait compréhensible que votre enfant n’ai pas envie de manger. Si pour vous, il est important que votre enfant soit à table avec vous, même s’il ne mange pas et qu’il n’a pas faim, il est important de passer un moment agréable malgré tout. Pour qu’il apprécie ce moment de convivialité, sans manger, posez lui des questions sur sa journée, qu’il vous raconte une blague, partagez les vôtres. Un enfant qui ne mange pas, est un enfant qui n’a vraiment pas faim. Même si cela est difficile pour vous, ne le forcez pas à manger. Cette pression peut-être catastrophique pour les repas suivants.
  • Il redoute le temps à table car il s’y sent enfermé, il y a vécu des choses qui lui déplaisent. Alors, faites attention à ne pas trop le réprimander sur ces mauvaises habitudes, maintenez le repas comme un temps calme. Inutile de lui faire sans cesse remarquer qu’il doit être bien assis ou lui faire une injonction pour qu’il mange. Ce temps là ne doit pas être associé à du négatif. De nombreux enfants ont un besoin important de bouger. Si votre enfant à moins de 7 ans, bien souvent le fait de lui permettre pendant le repas de se lever, bouger un peu, lui permet de réussir à rester assis pour la fin du repas. Vous pouvez également si l’envie de bouger est très forte, lui donner des “missions”,  🙂 qui lui permettront de se sentir grand et autonome. Il peut par exemple aller chercher le beurre au frigo, ou le sel dans l’armoire si c’est à sa hauteur. Vous pouvez à l’avance faire en sorte de mettre des petites choses accessibles. Les enfants aiment contribuer. Cela leur permet même très jeune de rester à table et d’apprécier le repas.
  • Il n’a pas envie de venir car il y a conflit avec un des membres de la famille. Si c’est la première fois ou que c’est une situation peu commune, vous pouvez l’autoriser exceptionnellement à manquer le temps du repas, si cela est possible pour vous. Si c’est une situation chronique, pour éviter qu’elle ne s’installe trop, il faut chercher la clé pour la résoudre. Demandez son avis à l’enfant quant à la solution possible, qu’est-ce qui l’encouragerait à venir se mettre à table malgré cette tout. La recherche de solution ensemble permet de trouver une fin plus sereine et positive. Encore une fois, nous avons souvent des aprioris sur les ressources de nos enfants surtout lorsqu’ils sont jeunes. Testez et vous serez agréablement surpris. Dès 3-4 ans, un enfant si on lui autorise est déjà plein de ressources, son envie de contribuer très présente. Leurs solutions sont parfois très drôles et perspicaces. 
  • Vous pouvez lui proposer un temps de câlin avant le repas. L’enfant a un besoin permanent de remplir son réservoir d’amour, les contacts physiques tendres le remplissent à merveille. Ces câlins permettront également de renforcer votre relation et votre confiance mutuelle. Alors, allons-y, faisons le pleins de câlins avant de manger. 🙂 Ce câlin peut lui permettre d’exprimer ses émotions.
    S’il a ressenti de la colère ou encore de la tristesse avant le repas, cette verbalisation sera bénéfique pour débloquer l’émotion qui lui coupe l’envie de venir à table.

Les repas sont souvent sources de nombreux conflits dans les familles. Le temps des repas avec nos enfants nous réactivent des moments qui étaient souvent pas très agréables avec nos propres parents. Derrière le repas, il y a de nombreuses questions qui nous tourment insidieusement : Si mon enfant ne mange pas, vas-t-il être malade ? Comment cela se fait que pour quelque chose de si important il ne m’écoute pas ? Si mon enfant ne mange pas, suis-je un bon parent ? Vas-t-il grandir correctement ?

Cela vous parle ? 🙂

De nombreuses autres questions nous tourment sans cesse.

Si les moments du repas deviennent compliqués pour vous. Vous avez besoin d’en parler, d’être écouter, de mettre autre chose en place, contactez-moi. 

Le plus important est de trouver des solutions qui vous conviennent à vous et à votre enfant pour ne pas envenimer la situation.

L’article de la semaine prochaine sera de nouveau sur le thème du repas, car c’est un sujet qui revient souvent lors de mes accompagnements. Une fois que votre enfant est à table, comment faire s’il refuse de manger ?

En attendant, prenez soin de vous, de vos enfants et de votre couple. 🙂 

Les personnes qui ont lu cet article ont lu également : “Étiquettes : arrêtons de juger nos enfants”

Patricia

1 comments
0 likes
Article précédent : Comment éviter que les trajets en voiture avec nos enfants soient un enfer ?Article suivant : Mon enfant refuse de manger, comment faire ?

Articles similaires

Commentaires

  • Sabrina

    juillet 17, 2019 at 13 h 50 min
    Répondre

    Je n n’avais pas vu l’article, je vais appliquer la clé de faire un câlin avant le repas à ma fille de 5 ans. Je vous ferai un retour suite aux deux articles. Merci Famille et couple heureux

Laissez moi un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui suis-je ?
Patricia

Bienvenue sur ce Blog .
Je suis l’heureuse maman de 2 enfants qui me font grandir et évoluer chaque jour. Sur ce blog, je partage mes découvertes et mes expériences à travers les familles et couples que j’accompagne. La Parentalité Bienveillante ainsi que la Communication Non Violente ont changé le quotidien de nombreuses familles et j’espère qu’elles changeront aussi le vôtre.
Patricia.
En savoir plus

Et retrouvez moi sur ma chaine You-tube

Derniers articles
Derniers commentaires
Articles les plus likés