Mon enfant se bat à l’école

Votre enfant se bat à l’école et vous ne comprenez pas pourquoi.

Votre enfant fait également des colères, avec vous, avec les autres. Cette manifestation provoque votre inquiétude et attire votre attention, à raison d’ailleurs. Vous pouvez vous même être mis en colère par la situation. Il est parfois difficile de réagir face à notre enfant qui exprime une colère que nous ne comprenons pas et qui se manifeste sans prévenir.

La colère est une manifestation qui peut avoir des conséquences importantes par la suite : votre enfant peut se blesser lui-même et son agressivité touche aussi les autres et le monde extérieur. Elle peut provoquer une rupture de certains liens sociaux. Il peut par exemple perdre des amis. Pour toutes ces raisons, il est important de trouver avec lui une solution.

Avec ce sentiment, qui est difficile à appréhender en restant calme, il peut être compliqué pour vous de vous détacher et de prendre du recul sur le moment.

Pourquoi votre enfant a-t-il cette réaction ? Pourquoi a-t-il une attitude violente ? La colère est une forme d’expression : votre enfant ne sait pas comment réagir à une forme de violence qu’il subit (insultes, disputes, provocation, bousculade de quelqu’un d’autre, etc.). Alors, comme il n’est pas assez affirmé pour ne pas y prêter attention ou avoir de la répartie, il se met en colère. Ce n’est pas une solution pérenne mais cette réponse est bel et bien une réaction dans l’urgence, pour “soulager” son émotion.

Il y a deux ans, mon fils alors en CE2 a eu une période de colère et de violence. Nous ne comprenions pas à ce moment ce qui se passait. L’ambiance à la maison était pesante et les colères répétées de Antonin nous mettaient nous aussi en colère. Un matin avant de partir à l’école, il a éclaté en sanglots et ne voulait plus aller à l’école. Il nous a confié qu’un garçon, le bousculait constamment, lui prenait son bonnet à chaque récréation.

 

Comment réagir ?

Face à cette colère, le plus important et le plus difficile est de rester serein, de ne pas vous énerver. Parlez avec à votre enfant, proposez lui, ainsi qu’aux autres personnes concernées par cette colère, de discuter de la situation ensemble. De poser les choses.

C’est la solution que nous avons choisi en accord avec notre fils Antonin. J’ai appelé la maman du garçon, nous nous sommes rencontrées et avons discuté en présence et avec les enfants.

Vous pouvez évidemment dire à votre enfant que son comportement et sa colère ne sont pas acceptables, mais que ça ne le définit pas. Vous ne l’aimerez pas moins parce qu’il a eu cette attitude. Il faut juste en parler pour comprendre le pourquoi du comment. Exprimez les solutions possibles pour une sortie de crise. Aidez-le par exemple à se détendre sur le moment, ou à plus long terme. Faites-lui régulièrement faire des temps de relaxation et de respiration.

Vous pouvez lui proposer d’imaginer un système de barrières qui permet d’arrêter et de bloquer tous les messages négatifs qu’il peut recevoir des autres, comme les insultes. Même s’il doute de ce procédé sur le moment, demandez lui d’essayer et de vous raconter son ressenti. Vous pourrez être tous les deux surpris du résultat. 🙂

Antonin a testé ce procédé. Il s’est d’abord entrainé avec son frère. Lorsque celui-ci lui disait une méchanceté, il s’imaginait qu’un mur en fer, descendait du ciel et se plaçait entre eux. Ce mur avait le pouvoir de bloquer les méchancetés et de ne pas les laisser passer et de les jeter très loin. Antonin qui est très sensible se sentait beaucoup moins triste et n’avait plus l’impression que son frère se moquait de lui en permanence. Cela a diminué de nombreuses disputes. 🙂

Lors de mes accompagnements, j’ai eu également des retours positifs sur les parents qui ont testé avec leurs enfants. 🙂

 

C’est quoi la colère ?

La colère, c’est un moyen de s’exprimer, de dire les limites et de prévenir l’entourage qu’elles ont été dépassées. Que l’on est prêt à se battre pour défendre nos idées et notre territoire. La colère est aussi l’arbre qui cache la forêt, soit une autre émotion plus difficile à gérer (tristesse, peur) parce que la colère est plus facile à montrer. Derrière la colère de votre enfant, il peut y avoir de la peur, une grande tristesse de la situation et des camarades d’école mis en cause.

Nous parlerons de comportement et d’attitude violente, d’attitude de colère. Il faut utiliser la bonne expression et si nécessaire corriger les personnes qui parlent  et disent que votre enfant est violent. Répétée, la violence va coller comme une étiquette sur votre enfant et aura un résultat inverse à celui espéré au départ.

La colère comme toutes les émotions est un messager. Si votre enfant ne sait pas l’exprimer, c’est à vous de le découvrir et de l’aider pour l’exprimer.

Un jeu que j’apprécie du Dr Corinne Roehrig est la cape de protection, du livre “aider son enfant à développer sa confiance en lui !

Cette cape a pour objectif d’aider l’enfant à se protéger des messages négatifs. Comme elle l’indique, plus vous rirez et serez absurdes dans vos trouvailles, meilleur sera le résultat car cela dégonflera les craintes et les ressentis. Comme j’aime le dire, le plus important est le lien de coeur à coeur que vous conservez et nourrissez avec votre enfant. Ce jeu peut vous aider après les moments de colère passés à créer de nouveau ce lien.

J’espère que vous y prendrez plaisir. 🙂

Je vous mets la photo ci-dessous : Cliquez sur la photo pour plus de renseignements :

Les parents qui ont lu cet article ont lu également : “Harcèlement à l’école, faut-il s’en prendre aux harceleurs ?!!”

Patricia 

2 comments
0 likes
Article précédent : Comment aider votre enfant qui a peur du noir ?Article suivant : Je suis une maman fatiguée, épuisée, je n’en peux plus !

Articles similaires

Commentaires

  • Geraldine

    mai 24, 2019 at 15 h 48 min
    Répondre

    Merci pour cet article sur les colères des enfants. Cela m’aide à comprendre que derrière la colère de ma fille se cache sûrement autre chose. Nous allons discuter ce soir avec elle. Pourriez vous aborder l’organisation à la maison. Je suis débordée. Merci

    • Patricia Marie-Angelique
      to Geraldine

      octobre 22, 2019 at 18 h 35 min
      Répondre

      Bonsoir Geraldine, Il se cache souvent beaucoup de chose derrière une colère. L'organisation à la maison est un bon sujet d'article, merci pour cette idée. :) Merci

Laissez moi un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui suis-je ?
Patricia

Bienvenue sur ce Blog .
Je suis l’heureuse maman de 2 enfants qui me font grandir et évoluer chaque jour. Sur ce blog, je partage mes découvertes et mes expériences à travers les familles et couples que j’accompagne. La Parentalité Bienveillante ainsi que la Communication Non Violente ont changé le quotidien de nombreuses familles et j’espère qu’elles changeront aussi le vôtre.
Patricia.
En savoir plus

Et retrouvez moi sur ma chaine You-tube

Derniers articles
Derniers commentaires
Articles les plus likés