Quels sont les risques de la fusion avec son enfant ?


Transcription de la vidéo
Bonjour à tous
Aujourd’hui je vais vous parler de la fusion avec son enfant. Pour aborder ce thème, je vais vous expliquer la différence entre la fusion et la figure d’attachement.

  • La figure d’attachement

C’est la personne qui va s’occuper le plus de l’enfant pendant ses neuf premiers mois de vie. Souvent, dans la société d’aujourd’hui, c’est encore la maman qui va avoir un congé maternité plus long, le prolonger, s’arrêter de travailler temporairement. Si le papa prend un congé parental dès la naissance de l’enfant, ce sera le papa la figure d’attachement. Et, cette figure d’attachement, apporte une sécurité à l’enfant.

  • La fusion 

C’est autre chose. C’est un comportement que l’on met en place avec son enfant. Lorsque nous mettons une fusion en place, c’est souvent parce que, nous-même enfant, nous avons été délaissés par nos parents. La maman va devenir une maman poule avec son enfant et vouloir être lovée à lui, être constamment avec lui.
Çela peut être aussi parce que notre vie de couple ne nous satisfait pas, nous allons surinvestir notre enfant. Nous avons besoin de passer énormément de temps avec lui pour combler ce manque, ce vide que nous avons avec notre conjoint(e).
Cela peut être aussi parce que nous avons eu l’enfant un peu tardivement, après la quarantaine ou parce que c’est un petit dernier ou parce que nous avons vécu un parcours de procréation médicalement assistée. L’enfant a été longtemps attendu et quand il arrive, du coup, on a une envie d’être collé avec lui.
Il y a, plusieurs raisons à notre comportement qui va installer cette fusion. Une fois que la fusion est mise en place, même si, au départ, il y a un bien être total de la maman (si c’est elle qui est en fusion avec son enfant), et de l’enfant, (parce qu’il aime beaucoup être collé avec sa maman).

  • Quand l’enfant va grandir, il peut se passer deux choses 

1)Soit l’enfant va se sentir étouffé, enfermé et il peut vraiment dire stop, nous repousser, commencer à faire des crises de pleurs, de colères.
2) Soit l’enfant peut se sentir complètement dépendant de la personne avec qui il a cette fusion et perdre confiance en lui. Il va se dire « quand je ne suis pas avec ma maman, quand je ne fais pas ça avec ma maman, je ne suis capable de rien, je n’y arriverai pas, je ne vaux rien ». Et là, ça devient aussi dramatique pour l’enfant. Cela c’est pour le côté de l’enfant.

                                                                                                                                                                            

Et, pour le côté de la maman, cela peut être aussi très dur parce que, quand les mois passent, que nous avons cette fusion avec l’enfant, nous devenons dépendants l’un à l’autre.
Je l’ai vécu avec mon premier garçon, une fusion s’est instaurée, je ne pouvais plus sortir, je ne pouvais plus rien faire. J’étais devenue complètement dépendante de lui et lui était devenu complètement dépendant de moi. Je me sentais également étouffée et fatiguée, épuisée, j’étais devenue comme son doudou. Dès que je n’étais pas là, il pleurait, c’était épuisant et je me sentais épuisée.

                                        

Posez-vous cette question:

  • Pourquoi cette fusion s’est-elle mise en place ?

Est-ce que j’ai peur qu’il se détache un jour de moi et qu’il s’en aille si cette fusion ne reste pas ? Est-ce que c’est par rapport à ma propre enfance que j’ai vécue ?

Il faut vraiment vous poser ces questions-là pour commencer à mettre des choses en place. Ça peut être de laisser l’enfant à garder avec les grands-parents ou la baby-sitter. Si c’est plus doux pour vous au départ de choisir les grands-parents. Laisser la place aussi au papa parce que si c’est la maman qui est en fusion avec son enfant, le papa ne trouve plus sa place. Cela devient un problème. Le papa peut mal le vivre.
Laisser plus de place au papa, faites en sorte qu’il trouve des activités :

  • Faire un jeu de société avec l’enfant
  • Faire une balade avec l’enfant.
  • S’ils se privilégient des moments tous les deux, vous allez voir votre enfant s’épanouir avec son papa. Il appréciera ces bons moments avec autant de bonheur que ceux avec maman.
  • Profitez-en, pour commencer à sortir, à prendre soin de vous, faites-vous du bien.

Si vous faites garder l’enfant par les grands-parents ou une baby-sitter prenez du temps aussi, en couple, avec votre conjoint(e). L’enfant peut sentir une frustration par rapport au manque de ses parents, peut sentir un manque, c’est même bénéfique. Le lendemain ou le soir quand vous allez rentrer, vos retrouvailles ne seront que plus belles.

  • L’enfant va se rendre compte qu’il est à sa place et qu’il y a le couple, les parents qui sont là.

Lorsque l’on sait pourquoi cette fusion a été mise en place, chaque membre de la famille va retrouver sa liberté et son autonomie. Et, la phrase que j’aime beaucoup, c’est « il faut trouver le juste équilibre et donner à son enfant ses racines et ses ailes ».
Les racines c’est par rapport à l’amour qu’on va lui apporter, la sécurité, la bienveillance, tout ce qu’on va lui apprendre. Les ailes c’est lui permettre de s’envoler, d’être bien avec et sans nous. Il est possible d’être bien dans sa peau à deux ans.
L’enfant va retrouver confiance en lui, vous allez retrouver votre liberté.

Chaque membre de la famille va retrouver sa place.

J’espère que cette vidéo vous aura donné des clés, je vous embrasse et je vous retrouve pour une prochaine vidéo.

Merci, au revoir.

Patricia

0 comments
1 like
Article suivant : 4 clés pour communiquer efficacement en couple

Articles similaires

Laissez moi un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui suis-je ?
Patricia

Bienvenue sur ce Blog .
Je suis l’heureuse maman de 2 enfants qui me font grandir et évoluer chaque jour. Sur ce blog, je partage mes découvertes et mes expériences à travers les familles et couples que j’accompagne. La Parentalité Bienveillante ainsi que la Communication Non Violente ont changé le quotidien de nombreuses familles et j’espère qu’elles changeront aussi le vôtre.
Patricia.
En savoir plus

Et retrouvez moi sur ma chaine You-tube

Derniers articles
Derniers commentaires
Articles les plus likés