Comment faire avec un enfant qui boude ?

Cet article fait suite au carnaval d’article organisé par Chang du blog www.ParentaliteZen.com. Les blogueurs s’organisent et publient autour du thème “Vos meilleures solutions face à un enfant qui boude ! “. Les lecteurs auront accès librement à la compilation sous forme d’ebook gratuit de tous les articles et des meilleures solutions de blogueurs face à un enfant qui boude.”

La bouderie est très certainement l’un des fléaux qui touchent le plus les parents.

En effet, l’une des réactions les plus naturelles chez l’enfant lorsqu’il n’obtient pas ce qu’il veut est de bouder. Pour dire vrai, il existe plusieurs réactions chez l’enfant lorsque celui-ci n’est pas content. Dans un premier temps, il peut accepter. Ses parents ne sont pas d’accord avec lui mais il le comprend et n’entre pas dans une crise folle.

La deuxième réaction peut être la négociation : votre enfant n’est pas d’accord avec votre décision. Néanmoins, il sait que s’énerver ne lui sera d’aucun secours : il tente donc de vous faire changer d’avis. La troisième réaction est l’énervement : votre enfant ne comprend pas votre réaction, la trouve injuste et face à cela, il éclate en sanglots, tape des poings et cherche à vous faire comprendre qu’il n’est absolument pas d’accord avec vous. Enfin, l’ultime réaction chez l’enfant face à une décision qu’il n’approuve pas est la bouderie : votre enfant se terre dans son coin, ne réagit plus, et ce n’est pas la peine d’essayer de lui soutirer le moindre mot.

Certains enfants ont l’habitude de bouder très régulièrement : ce peut être face à une décision qui ne leur plaît pas, face à un changement de plan, face à une action de votre part qu’ils n’ont pas compris… Parfois, il n’y a même aucune raison : la bouderie est devenue une habitude.

Alors, que fait-on lorsque notre enfant boude ?

enfant qui boude

 

Comprendre la cause de la bouderie

La bouderie chez l’enfant fait très souvent suite à une frustration de sa part. Une décision que vous avez prise ne lui a pas plus : il se renferme sur lui-même et boude. C’est sa manière à lui de vous faire comprendre qu’il n’est pas d’accord et qu’il ne comprend pas pourquoi vous agissez de cette manière. Très souvent, les parents se sentent coupables. Vous vous dites « Mince, il boude, c’est ma faute, j’ai mal agi ».

L’effet principal de la bouderie est donc une remise en cause pour les parents : vous essayez de comprendre là où votre décision a été mauvaise. Néanmoins, si votre enfant boude, vous n’avez pas à culpabiliser : vous êtes l’adulte et vous savez si une décision est bonne ou non pour votre enfant. Ainsi, la culpabilité ne résout rien. Au contraire, elle se transforme très souvent en escalade dangereuse et conduit dans la majorité des cas à une dispute. Si votre enfant voit que vous culpabilisez, il en jouera et continuera sa bouderie.

Ainsi, la meilleure attitude à adopter est avant tout de communiquer avec votre enfant.

Le but est de lui montrer que vous êtes aux commandes et que sa bouderie ne vous atteint pas. Néanmoins, il ne faut pas vous braquer : essayez de le comprendre et de discuter avec lui, mais nous reviendrons sur ce point.

Lorsque votre enfant boude, il pense que sa colère n’est pas acceptée. En effet, la bouderie vient très souvent d’une frustration qui se transforme en colère. Votre enfant se sert de cette colère pour adresser des reproches à ses parents. Combien de fois avez-vous vu votre petit bout de chou se dresser devant vous, bras croisés, en vous affrontant du regard ? Votre enfant ne comprend pas pourquoi une certaine décision a été prise, et cherche ensuite à vous affronter. Il est par exemple déçu de ne pas avoir eu le jouet qu’il convoitait, ou de ne pas avoir pu venir à la piscine avec vous ou encore de devoir aller se coucher.

Les causes de la bouderie sont multiples mais le plus important est la réponse que vous apportez à celle-ci. En effet, si vous devez communiquer avec votre enfant, il ne faut pas non plus accorder trop d’importance aux bouderies. Si à chaque bouderie, vous allez voir votre enfant en le mettant en avant, il se dira qu’il a raison de bouder et assimilera bouderie avec moyen d’attirer l’attention. Ainsi, votre enfant doit apprendre qu’il ne peut pas tout avoir dans la vie.

Le vocabulaire employé et tout le champ lexical est également décisif lors d’une bouderie.

En effet, certains parents ont tendance à, sans le vouloir, valoriser leur enfant lorsqu’il boude. Plusieurs fois, nous avons pu entendre des parents justifier le comportement de leur enfant en disant que celui-ci avait un « petit caractère bien trempé » ou « qu’il savait ce qu’il voulait et qu’il ne se laisserait pas faire dans la vie ».

Associer la bouderie à un trait de caractère gratifiant est la dernière chose à faire devant votre enfant. En effet, les enfants font très attention aux mots, et encore plus à ceux proférés par leurs parents. Ainsi, il est très important de leur faire comprendre que la bouderie n’est pas quelque chose de bien et est loin d’être une qualité.

Comment faire face à une bouderie ?

Isabelle Filliozat, dans Au cœur des émotions de l’enfant affirmait que la bouderie est avant tout un langage. En effet, celle-ci révèle une souffrance qui n’est pas entendue. A travers son silence, votre enfant vous montre qu’il est frustré et qu’il ne comprend pas un de vos choix, une de vos décisions, un de vos comportements. Face à une bouderie, la dernière des choses à faire est de se moquer ou de s’énerver. Si vous vous énervez, votre enfant se sentira rejeté et se dira que vous ne cherchez pas à le comprendre : il s’isolera encore plus. Surtout, il ne comprendra pas pourquoi sa bouderie n’est pas justifiée et aura tendance à bouder plus souvent.

De même, se moquer de la bouderie de son enfant est la dernière des attitudes à avoir. Plusieurs fois, nous avons pu entendre des phrases telles que « Oh, ben regardez-le, il boude encore, il ne sait faire que ça ! » ou encore « Eh bien c’est une sacrée petite boudeuse celle-là, elle fait des caprices pour rien ! ». Ces remarques sont à proscrire totalement : elles isolent votre enfant qui n’apprend pas que son caprice est un comportement à ne plus avoir. Pour faire face à une bouderie. 

4 étapes sont à suivre :
  1. Parler à l’enfant. Le plus important est d’établir un contact avec son petit. On lui fait comprendre qu’il est important, qu’on lui fait confiance, qu’on veut l’aider. « Tu as le droit d’exprimer ton mécontentement », « Je comprends que tu puisses être triste » sont des attitudes à choisir. Votre enfant pense être face à la plus grosse frustration et déception de sa vie : si vous lui montrez que vous l’écoutez, il aura confiance en vous et aura ainsi tendance à se livrer. Après cet échange, proposez-lui de venir vous voir quand il sera prêt. Cela montre ainsi que vous le comprenez et cet échange lui permet de réfléchir à son action.
  1. Laisser l’enfant réfléchir. Après cet échange, laissez votre enfant cogiter à propos de ce qu’il a fait. En effet, il va commencer à se poser des questions, que vous lui avez par ailleurs suggérées : « est-ce que j’avais vraiment besoin de m’énerver ? », « est-ce que ça valait la peine que je ne joue plus avec les autres juste parce que je ne suis pas content ? » … Il pense à la portée et aux conséquences de ses actes, pour comprendre que sa bouderie n’a été bénéfique pour personne.
  1. Lui permettre d’exprimer ses émotions. Le but est avant tout de trouver le sentiment qui a provoqué cette bouderie. « Je vois que tu t’es senti blessé quand j’ai dit cela », « C’est difficile de prêter un objet que tu aimes tant » … Le tout est de savoir quelle émotion a été déclenchée et est cachée derrière la bouderie. En s’attardant aux sentiments qu’éprouvent votre enfant plutôt qu’à sa réaction en elle-même, vous essayez de remonter à la source du problème et ainsi de l’aider. Pour cela, asseyez-vous à côté de lui, parlez-lui tout en restant calme. On cherche à comprendre ce dont il a besoin et surtout, on le laisse exprimer ses émotions.
  1. Trouver une solution. La dernière étape pour faire face à une bouderie consiste à trouver une solution face à celle-ci. La solution doit avant tout émaner de votre enfant. Ainsi, on l’invite à exprimer une demande précise : « Quelle serait ta demande/ de quoi as-tu besoin pour te sentir mieux ?«, « Comment la situation peut-elle être améliorée ? », « quelle solution contenterait tout le monde ? ». Votre enfant se sentira ainsi écouté et compris. Il comprendra donc que la meilleure attitude à adopter est de dire ce qu’il ressent, plutôt que de bouder.

Quelques astuces pour réduire les bouderies …

Pour réduire les bouderies, il est essentiel de les prendre au second degré et d’en parler. Le but est de faire comprendre à votre enfant que le dialogue est bien plus efficace que le silence d’une bouderie. Pour cela, nous avons quelques petites astuces qui pourraient vous aider à réduire les bouderies :

  • Lorsqu’il n’a pas boudé depuis un certain temps, n’hésitez pas à le féliciter. « Ça fait un moment que tu n’as pas boudé, c’est très bien, on est fiers de toi ». Si les mauvais comportements sont à éradiquer, les bonnes attitudes sont à faire remarquer.
  • Être calme. Face à une bouderie, le but est de faire en sorte que votre enfant se confie à vous. Pour qu’il puisse exprimer ses émotions, le calme est votre allié.
  • Faire diversion. Lorsque vous sentez la bouderie arriver, faites diversion : proposez une activité, distrayez votre enfant, invitez-le à jouer au foot ou improvisez un jeu de société. Il oubliera ainsi qu’il s’apprêtait à bouder !
  • Votre enfant doit comprendre pourquoi vous avez décidé d’agir d’une certaine façon plutôt que d’une autre. Ainsi, expliquez à votre enfant pourquoi vous vous comportez de cette manière. Cela permettra de dédramatiser la situation et votre enfant comprendra qu’il s’est sûrement emporté pour pas grand-chose.
  • Faites attention aux émotions. Votre enfant doit comprendre que ressentir des émotions est normal. Ainsi, n’hésitez pas à mettre des mots sur ce qu’il ressent : « Tu as le droit d’être énervé ou frustré, je le comprends » sont des réactions à privilégier.

La bouderie chez l’enfant est une des réactions les plus difficiles à gérer. Suivez ces conseils, votre petit bout comprendra que bouder ne sert à rien !

Les personnes qui ont lu cet article, ont également lu : Comment passer au travers de tous les tracas durant la journée avec un enfant agité ? 1/4

Patricia

4 comments
5 likes
Article précédent : L’importance de l’estime de soi et de la confiance en soiArticle suivant : STOP aux matins grincheux ! 3/4

Articles similaires

Commentaires

  • Chang ParentaliteZen

    novembre 5, 2018 at 10 h 57 min
    Répondre

    Merci pour cette participation Patricia ☺️ La compilation d'articles a été mis en ligne sur mon blog ? https://www.parentalitezen.com/mon-enfant-boude-compilation-blogueurs/

    • Patricia Marie-Angelique
      to Chang ParentaliteZen

      novembre 10, 2018 at 10 h 38 min
      Répondre

      Avec plaisir Chang, c'était un réel plaisir pour moi de participer à ton carnaval d'articles, sur ce thème de la bouderie. Ton carnaval est très réussi, plein de pépites pour les parents que nous sommes. Merci à toi également.

  • Colmard

    octobre 28, 2018 at 21 h 51 min
    Répondre

    Merci beaucoup pour cet article mon ado est grand maintenant, il m'aurait tellement servit. Je vais pouvoir appliquer maintenant ces astuces et avoir un peu plus de paix à la maison. Je vous tiens informée.

    • Patricia Marie-Angelique
      to Colmard

      novembre 10, 2018 at 10 h 41 min
      Répondre

      Merci Colmard de votre retour. Avec plaisir que vous me teniez informé.

Laissez moi un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui suis-je ?
Patricia

Bienvenue sur ce Blog .
Je suis l’heureuse maman de 2 enfants qui me font grandir et évoluer chaque jour. Sur ce blog, je partage mes découvertes et mes expériences à travers les familles et couples que j’accompagne. La Parentalité Bienveillante ainsi que la Communication Non Violente ont changé le quotidien de nombreuses familles et j’espère qu’elles changeront aussi le vôtre.
Patricia.
En savoir plus

Et retrouvez moi sur ma chaine You-tube

Derniers articles
Derniers commentaires
Articles les plus likés