Mon enfant ne veut pas aller se coucher !

Les astuces pour faire endormir paisiblement son enfant

En dehors de la configuration appelée le co-dodo, il arrive souvent que nos enfants aient du mal à trouver le sommeil. Il faut savoir que se séparer des parents peut facilement devenir angoissant et déstabilisant pour nos tous petits.

La solution envisageable se trouve alors dans les rituels du coucher. La régularité et la prévisibilité que constituent ces rituels peuvent apporter à l’enfant un sentiment de sécurité et leur crée un minimum de repères.

Quel que soit le jour, le lieu, le moment où se produit le rituel, il restera le même tout en étant toujours prévisible. Cette situation sera tout simplement idéale pour préparer nos enfants à la séparation.

Toutefois, le rituel dodo n’est à mettre en place que lorsque vous vous serez assuré que les difficultés rencontrées par votre enfant ne relèvent pas d’un problème pathologique.

Pour beaucoup de personnes que j’accompagne, le moment du coucher est souvent abordé car problématique. Je vous livre ici quelques astuces pour ne plus entendre : “NON, je ne veux pas aller me coucher !!”

Pour d’autres astuces ou/et un accompagnement personnalisé, contactez-moi ici.

Quelques prérequis au rituel dodo 

Avant de commencer le rituel d’endormissement, il faut mettre en place un environnement qui mettra votre enfant le plus à l’aise possible.

Il s’agit par exemple de choisir la bonne position pour son lit. Privilégiez alors les emplacements à côté du mur ou dans les angles de la chambre à la place du milieu de la pièce. Cette configuration est réputée être plus rassurant ce qui favorisera le sommeil de votre enfant.

Il est également préférable de ne faire passer votre enfant au lit que lorsqu’il est fatigué ou lorsque son corps réclame le sommeil.

En somme, les prérequis consistent à écarter tout ce qui pourrait troubler le bon déroulement du rituel.

Les étapes du rituel d’endormissement

Le rituel dodo est généralement constitué de quatre étapes. La première a lieu avant le repas, la seconde après le repas, puis durant les activités hors du lit et enfin au moment d’être dans le lit.

Parlons de la première étape. Avant de passer à table, commencez par préparer les habits, le matériel, le goûter et tout ce qui sera essentiel pour commencer la journée du lendemain, avec votre enfant. Cela le prépare à la fin de la journée et lui indique que  l’heure du dodo se rapproche.

Une fois le repas terminé, il se prépare pour aller au lit en effectuant le brossage des dents, en allant à la douche, en enfilant le pyjama…

Un fois cette étape terminée, passez aux activités calmes dont le but sera de stimuler le sommeil. Elles se choisiront selon les affinités de votre enfant. Il peut s’agir de lecture, de coloriage, de mandala… Tout ce qu’il faut pour apporter un minimum de plaisir et de la stimulation douce à vos enfants.

Enfin, il se met bien au chaud sous la couverture sans oublier d’exécuter la dernière activité qui aidera votre enfant à s’endormir. La lecture s’avère ici être encore une fois une option toute trouvée.

Il faut préciser que plus votre enfant participera à ces étapes, plus vite il intériorisera le rituel.

Les meilleures activités à pratiquer dans le rituel dodo

Il n’est pas superflu de se pencher un peu plus près sur les activités à inclure dans le rituel d’endormissement de votre enfant. Voici quelques exemples qui ont fait leur preuve :

  • Le compte à rebours

L’idée du compte à rebours est très intéressante pour endormir les enfants. Il ne s’agit pas ici de compte à rebours au sens propre du terme, mais plutôt d’une sorte d’incantation que l’on récite dans un ordre particulier. Le style dépend entièrement du choix des parents.

C’est par exemple dire ainsi :

  • Tout est calme, tu inspires et tu expires doucement
  • Tu es en sécurité et apaisé, tu inspires et tu expires doucement
  • Tu te laisses peu à peu emporté par le sommeil, tu inspires et tu expires calmement et ainsi de suite, jusqu’à arriver au sommeil proprement dit de l’enfant

Avant de commencer cette activité, il ne faut pas manquer de reconnaitre les signaux annonciateurs du sommeil tels que les yeux qui picotent, les bâillements, les difficultés de concentration ou encore les paupières lourdes.

Une fois que ces conditions seront réunies, le « conte à rebours » peut débuter. Parlez doucement avec un léger sourire dans la voix pour instaurer une ambiance sereine et bienveillante.

Vous pourrez trouver de nombreux exemples de « conte à rebours » sur internet. Ils se personnalisent à votre guise. Pensez toujours à les varier pour ne pas rendre la pratique un peu monotone.

  • Les mandalas

Le « Mandala » peut être associé à un cercle composé de dessins simples organisés autour d’un centre ou encore de dessins plus complexes comme des diagrammes de formes variées. L’activité du mandala s’avère être très efficace pour apaiser les enfants, l’apaisement contribuant à obtenir une bonne nuit de sommeil.

Avant d’entamer le travail, un petit exercice de respiration est conseillé : on inspire et on expire pour se calmer intérieurement, on regarde son ventre gonfler et se dégonfler… Il s’agit d’autant de rituels pour trouver l’apaisement avant le sommeil.

Ensuite, on prend une feuille de papier blanc. Le mandala commence par des dessins de cercles : un premier petit cercle au centre, un deuxième plus grand qui encercle le premier et un troisième toujours plus grand qui entoure les deux autres.

Après viens le coloriage. Il se fait de l’intérieur vers l’extérieur. C’est-à-dire qu’on colorie le premier cercle dessiné puis le deuxième pour terminer avec le dernier. Libre à l’enfant de choisir les couleurs qui lui plaisent.

bébé qui dessine

 

Si on commence à perdre notre concentration, on colorie cette fois-ci dans le sens inverse : de l’extérieur vers l’intérieur soit du plus grand cercle vers le plus petit.

Une fois cette étape créative terminée, il est possible de demander à l’enfant de rajouter une légère décoration en dessinant des objets de différentes tailles comme les fleurs, les maisons, les bulles, etc.

En plus d’avoir un côté artistique, le mandala permet également d’exprimer ses émotions. Surtout quand il s’agit de dégager sa colère. Si votre petit a besoin de se débarrasser d’émotions désagréables, il pourra utiliser des couleurs sombres comme le noir pour colorier le centre du mandala et progressivement arriver à des couleurs plus claires comme le vert ou le bleu à mesure qu’il s’approche du troisième cercle.

S’il sait déjà écrire, utiliser les mots qui décrivent ses émotions s’avère aussi être très efficace.

Après chaque travail, pensez à ranger les mandalas dans une pochette ou un classeur pour les conserver. Votre enfant pourrait aimer les regarder plus tard.

Il faut souligner que la pratique du mandala ne se limite pas seulement aux enfants. Elle est aussi très conseillée pour les adultes en quête d’un minimum de bien être psychique.

  • Le rituel de gratitude :

En partant du principe que se voir ses actions reconnues constitue un véritable baume pour le cœur des adultes, exprimer sa gratitude rend aussi les enfants heureux. En effet, la gratitude n’est pas à sens unique, elle nous contente tout en satisfaisant aussi les autres.

C’est la raison pour laquelle le rituel de gratitude se présente comme un bon choix pour le rituel d’endormissement de votre enfant.

De nombreux professionnels se sont d’ailleurs penchés sur la question notamment Robert Emmons et Michael McCullough qui ont étudié 3 groupes de personnes.

Le premier groupe était chargé de tenir un journal classique contenant les expériences quotidiennes de chaque membre ; Le deuxième groupe ne notait que les expériences négatives ; Le troisième utilisait un journal de gratitude dans lequel étaient consignées les sources de gratitude.

Il a été constaté qu’après 10 semaines, le troisième groupe se trouvait dans un état d’esprit sans pareil comparé aux deux autres. Ses membres montraient de l’optimisme, de la détermination, un faible niveau de stress… et bien entendu, passaient de très bonnes nuits de sommeil.

Plusieurs raisons peuvent expliquer l’influence de la gratitude sur notre humeur. D’abord, elle permet de nous éloigner de notre propre négativité puisqu’elle concentre notre attention sur les autres. De ce fait, elle nous aide à prendre conscience des éléments positifs de notre vie.

Il ne faut pas non plus oublier qu’elle favorise notre sociabilité et ce, en nous rendant plus sympathique et en améliorant nos relations avec autrui.

Enfin, elle nous procure un sentiment d’appartenance du fait des interactions que nous avons avec les membres de notre communauté.

Voici un exemple de rituel de gratitude très simple à mettre en œuvre pour le rituel d’endormissement de votre enfant :

Avant d’aller au lit ou pendant le souper, demandez-lui de parler des faits qui lui font éprouver de la gratitude, 1 à 2 suffisent. Puis dans la journée, trouvez l’occasion d’exprimer votre propre reconnaissance par rapport aux évènements positifs de votre journée afin de lui montrer l’exemple.

Au fur et à mesure que vous pratiquerez l’exercice, les effets commenceront à se faire voir. Cette habitude sera ancrée peu à peu dans le rituel quotidien de vos enfants. Ils sauront alors devenir plus positifs face à la vie tout en étant mieux armés pour les difficultés du quotidien y compris celles rencontrées au moment du coucher.

Il est aussi très bon d’apprendre à nos enfants en plus de la gratitude, d’exprimer toutes leurs émotions et les expériences de la journée.

J’aime parler avec mes enfants de leurs TOPS et de leurs FLOPS. Les tops étant ce qu’ils ont vécu d’agréables et les flops sont leurs expériences désagréables de la journée. Cela permet de ne pas tomber dans le positivisme à tout prix. Il est tout aussi important et apaisant de partager ses TOPS que ses FLOPS.

Écoutez les TOPS et les FLOPS de vos enfants avec une écoute bienveillante, sans jugement, ni conseil. Cela permet de créer des liens plus forts entre chaque membre de la famille, de mettre votre enfant en sécurité.

Je vous souhaite de belles séances de préparation au dodo avec vos enfants.

Patricia 

Les personnes qui ont lu cet article ont également lu : “STOP aux matins grincheux ! 3/4”

0 comments
0 likes
Article précédent : Yannick ALAIN : Son parcours et des clés pour les parents et les ados !Article suivant : Clés de l’amour. Offrez-vous vraiment ce qui fait plaisir à votre compagnon !

Articles similaires

Laissez moi un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui suis-je ?
Patricia

Bienvenue sur ce Blog .
Je suis l’heureuse maman de 2 enfants qui me font grandir et évoluer chaque jour. Sur ce blog, je partage mes découvertes et mes expériences à travers les familles et couples que j’accompagne. La Parentalité Bienveillante ainsi que la Communication Non Violente ont changé le quotidien de nombreuses familles et j’espère qu’elles changeront aussi le vôtre.
Patricia.
En savoir plus

Et retrouvez moi sur ma chaine You-tube

Derniers articles
Derniers commentaires
Articles les plus likés